Minimalisme·Mode

Tri

Pour continuer dans la rubrique minimaliste, je l’ai déjà dit mais l’un des éléments fondamentaux est de savoir reconnaître ce qu’il est intéressant de garder de ce qui est en trop. Bref, de faire un tri.

Il faut savoir que je ne suis pas novice en matière de tri, puisque, depuis maintenant 8 ans, je participe régulièrement à des trocs de fringues avec un groupe d’irréductibles, qui se tiennent aux alentours de la Toussaint et de Pâques tous les ans. En gros, dès que le changement de saison justifie le changement de la penderie, on vérifie avant de ranger les vêtements de la saison passée si on les a portés (oui/non/pourquoi => faut-il les garder ?), mais aussi après les avoir sortis ceux de la saison future (a-t-on de l’urticaire quand on les voit ? les a-t-on vraiment portés lors de la saison précédente ?). Il faut bien avouer qu’on trie beaucoup plus de choses de la saison précédente que de la saison à venir, mais c’est bien pour ça qu’on en organise deux dans l’année ^^

Pourtant, il a bien fallu se rendre à l’évidence lorsque j’ai découvert le blog into mind et les merveilleux conseils de sa blogueuse, je ne suis pas au point. Preuve en est ce haut que j’ai porté tout un été il y a quatre ans et plus depuis mais que je trouve encore joli mais je sais pas si… STOP ! C’est le moment de s’arrêter et de faire quelque chose au sujet de ce haut. L’un des conseils fort utile que j’ai trouvé sur le blog est la création d’une boîte « je sais pas ». Dès que l’on hésite sur un vêtement, on le range dans une boîte fermée et éventuellement pas trop facilement accessible (je veux dire par là que cette boîte ne trône pas sur votre commode). Si la pièce vous manque, vous irez la chercher. Sinon, il est probable qu’au tri suivant vous aurez oublié jusqu’à son existence et ça ne vous fera plus rien de vous en débarrasser.

L’idée du tri est intimement liée à la définition d’un style personnel. Si ce pantalon m’a faite craquer sur le modèle mais que décidément je n’arrive à l’assortir avec rien / je me trouve hideuse dedans / d’un seul coup sur moi il devient moche, c’est probablement parce qu’il ne correspond pas à mon style. Et c’est là qu’est le problème pour moi : mon style est encore en pleine définition et malheureusement le porte-feuille a du mal à suivre cette définition. J’ai donc trié, trié, trié, avant de me rendre compte que si ça continuait j’allais finir par passer l’hiver avec un pull et un gilet, et j’ai beau habiter dans le sud de la France, avec encore des journées où on dépasse les 20°C (oui, je sais, en ce moment les trois-quarts de la population française me détestent ^^’), l’hiver VA arriver, je le sais. Et ce jour-là, j’aurai probablement besoin d’un peu plus qu’un pull et un gilet pour tenir la distance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s